Edito - Décembre 2017

Edito

Les difficultés rencontrées en Allemagne par Angela Merkel pour former son gouvernement rappellent au marché que le risque politique est toujours prégnant en zone euro.

Lors de nos dernières Perspectives Economiques et Financières, nous avons souligné que le risque politique et géopolitique représentait des sources d’instabilités pour l’ensemble des marchés mais aussi qu’un certain nombre de fragilités structurelles demeuraient et contraignaient l’amélioration conjoncturelle qui se diffuse de façon synchronisée à l’ensemble des pays de l’OCDE. Parmi celles-ci, les niveaux de dettes publiques et privées et le risque chinois constituent deux risques majeurs. Or, les derniers éléments ne sont pas de nature à mitiger nos alertes. Les chiffres publiés par les Etats confirment que la dette publique mondiale atteint des niveaux inédits. En Chine, seules les injections de liquidité sur le marché monétaire permettent encore de contenir les tensions croissantes sur les coûts de financement.

« Le continent européen pourrait bien constituer la zone de prédilection de demain pour les industriels et les investisseurs internationaux »

Covéa Finance

Pourtant, le continent européen pourrait bien constituer la zone de prédilection de demain pour les industriels et les investisseurs internationaux. Dans un monde de conflits plus ou moins ouverts (la dernière crise libanaise cristallise l’absence d’équilibre régional au Moyen-Orient), la zone européenne offre une stabilité institutionnelle rare. A cela s’ajoutent des statistiques macroéconomiques encourageantes, une Banque Centrale toujours accommodante et des niveaux de valorisation des marchés actions pas encore excessifs au regard des perspectives de croissance des bénéfices. Si l’Europe reste ainsi notre zone action privilégiée, nous sommes toutefois attentifs à deux éléments concomitants à cette attraction relative : le poids des ETF dans les flux d’investissement et l’arrivée éventuelle de fonds « activistes ». Car ces deux phénomènes, sources de performance à court terme, représentent, selon nous, des éléments de fragilisation et de déstabilisation sur la durée pour tout investisseur de long terme.

Rédigé par
Francis Jaisson-Citation

Francis JAISSON

Directeur des Gestions et de la Commercialisation

 

Ce document est établi par Covéa Finance, société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro 97-007, constituée sous forme de société par actions simplifiée au capital de 7 114 644 euros, immatriculée au RCS Paris sous le numéro B 407 625 607, ayant son siège social au 8-12 rue Boissy d’Anglas 75008 Paris. Ce document est produit à titre indicatif et ne peut être considéré comme une offre de vente ou un conseil en investissement. Il ne constitue pas la base d’un engagement de quelque nature que ce soit, ni une évaluation de stratégie ni aucune recommandation d’investissement dans des instruments financiers. Il contient des opinions et analyses générales et non personnalisées conçues par Covéa Finance à partir de données chiffrées qu’elle considère comme fiables au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, mais dont l’exactitude et la validité ne sont toutefois pas garanties.  Les opinions exprimées dans le document peuvent faire l’objet de modifications sans notification. Covéa Finance ne saurait être tenue responsable de toute décision prise sur la base d’une information contenue dans ce document. Ce document est la propriété intellectuelle de Covéa Finance. Toute Utilisation (définie ci-après), reproduction ou diffusion de tout ou partie du présent document devra faire l’objet d’une autorisation préalable de Covéa Finance. Le destinataire du présent document a connaissance et accepte que les  données chiffrées, permettant d’établir les opinions et analyses générales et non personnalisées, peuvent être soumises à l’acquisition de droits vis-à-vis de tiers. Par conséquent, les données chiffrées ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’une quelconque Utilisation par le destinataire du document sans l’acquisition préalable des droits nécessaires directement auprès des tiers détenteurs de ces droits. Par ailleurs,  le destinataire du présent document a connaissance et accepte  que Covéa Finance ne sera en rien responsable de toute utilisation faite desdites données chiffrées et assumera seul toutes les conséquences vis-à-vis des tiers détenteurs des droits associés à ces données.  L’ « Utilisation » s’entend comme, et de manière non limitative, la manipulation de la donnée chiffrée, la distribution, la redistribution, l’intégration dans un système d’information ou dans des documents de tous types.