Lexique

Actif financier

Titre ou contrat, généralement négociable sur un marché financier, dont la forme varie : de la plus simple (action, obligation, …), à la plus complexe (option, warrant, bon de souscription, …). L’actif financier est susceptible de produire un revenu. Lors de sa revente, un gain ou une perte peut être constaté.

Actif net

Montant net global des avoirs d'un OPC évalués au prix de marché et diminué des dettes.

Action

Titre de propriété représentatif d'une partie du capital de l'entreprise qui les émet. L'action peut rapporter un dividende et donne un droit de vote à son propriétaire lors des Assemblées générales. Les actions peuvent éventuellement être cotées en bourse. Sa valeur peut fluctuer à la hausse comme à la baisse.

Actionnaire

Un actionnaire est une personne qui détient des actions d'une société. En acquérant des actions d'une société, l'actionnaire acquiert un certain nombre de droits, notamment le droit à l'information, le droit de participer aux assemblées générales de la société en question et le droit de percevoir les dividendes.

Activisme actionnarial

L’activisme actionnarial est un moyen d’agir sur les entreprises. Certains actionnaires tentent de sensibiliser d’autres actionnaires afin de mener avec eux des actions coordonnées. Ainsi, par l’exercice du droit de vote que leur confèrent leurs titres, ils peuvent s’opposer à des résolutions proposées par le conseil d’administration en assemblée générale, ou faire inscrire des résolutions à l’ordre du jour.

AFG

Association Française de la Gestion Financière – Covéa Finance est adhérente et membre du conseil d’administration

Agence de notation extra-financière

Ces agences attribuent des notes aux entreprises dans divers domaines du développement durable (gouvernance, environnement, social…). Elles fournissent ensuite ces évaluations à des sociétés de gestion clientes qui les utilisent pour créer leur univers d’investissement, si elles ne réalisent pas en interne ces travaux de recherche.

Les principaux acteurs européens sont Vigeo, Riskmetricks/Innovest, EIRIS, et SiRi Company. Il existe en outre des agences spécialisées, telle que Proxinvest en France qui travaille exclusivement sur les questions de gouvernance (rémunération des dirigeants, organisation des pouvoirs, droits des actionnaires minoritaires…) et offre des services sous forme de conseils pour les votes aux Assemblées Générales, ou Trucost, en Angleterre, focalisée sur les enjeux environnementaux (calcul des empreintes CO2), ou encore EthiFinance qui évalue les pratiques des petites et moyennes entreprises.

AIE

Agence Internationale de l’Energie est une organisation autonome créée et rattachée à l’OCDE. Sa mission est de coordonner les politiques énergétiques des 30 pays membres.

AMF

L’Autorité des Marchés Financiers est l’autorité de régulation des marchés financiers et des sociétés de gestion.

Appel public à l'épargne

Il y a appel public à l'épargne dès lors qu'il y a admission d'un instrument financier sur un marché réglementé ou émission ou cession dans le public d'instruments financiers grâce à la publicité, au démarchage ou par un intermédiaire financier. En revanche, le fait de proposer l'émission ou la cession d'instruments financiers à des investisseurs qualifiés ou à un cercle restreint d'investisseurs, ne constitue pas appel public à l'épargne.

Arbitrage

Opération qui consiste à vendre un titre pour en acheter un autre. Ce vocabulaire est utilisé notamment dans la cadre d’un contrat d’assurance vie en unités de compte (UC) pour désigner un changement de la répartition des investissements entre les supports d’investissement (les UC qui sont souvent des FCP ou des SICAV).

Assemblée générale

C'est la réunion des actionnaires d'une société. On distingue deux sortes d'assemblées générales :

  • Assemblée générale ordinaire : c'est le moment privilégié où les actionnaires sont informés sur la situation de la société et où ils peuvent s'exprimer sur sa gestion. Son objet principal est l'approbation des comptes sociaux de l'exercice qui sont présentés par les conseil d'administration ou le directoire, et, éventuellement, les comptes consolidés. Les décisions y sont prises à la majorité simple.
  • Assemblée générale extraordinaire : elle a pour objet de soumettre au vote des actionnaires des résolutions particulières, relatives notamment à la modification des statuts de la société. L'assemblée générale extraordinaire est seule compétente pour décider une augmentation de capital, immédiate ou à terme. Elle peut néanmoins déléguer cette compétence au conseil d'administration.

Attribution gratuite

Les attributions d'actions gratuites sont des opérations réservées aux anciens actionnaires d'une société. Le capital est ainsi réparti sur un plus grand nombre d'actions.

Augmentation de capital

Opération qui consiste pour une société à émettre de nouvelles.

Avis d'opéré ou d'exécution

C'est le compte-rendu remis par l'intermédiaire financier à son donneur d'ordre (l'investisseur) pour l'informer que l'opération d'achat ou de vente a été réalisée. Ce document comporte des indications sur la nature de l'ordre exécuté, son montant, sa date et les conditions tarifaires de son exécution (frais de courtage, impôts, etc.).

Benchmark

Le terme de « benchmark » désigne un indice boursier de référence (exemple : le CAC 40 pour la France)

Best in class

C'est une approche qui consiste littéralement à ne sélectionner que les entreprises "premières de la classe" en terme de développement durable, c'est-à-dire les plus engagées et les plus avancées dans l'intégration du développement durable dans leur activité, concernant la gestion de leurs parties prenantes (actionnaires, environnement, salariés, fournisseurs, clients etc…). C’est une approche relative de sélection d’entreprises d’un même secteur, comparées les unes par rapport aux autres.

Bourse

La Bourse est un marché financier où se vendent et s'achètent des instruments financiers (actions, obligations, etc.). C'est l'une des sources de financement de l'économie. Elle permet aux sociétés privées et publiques, aux collectivités locales et à l'Etat de se procurer des fonds pour financer leurs investissements en faisant appel aux épargnants. Le fonctionnement de la bourse de Paris est assuré par Euronext.

CAC 40

C'est un indice de la Bourse de Paris. Il est calculé en continu à partir de 40 valeurs sélectionnées parmi les plus actives du marché. La composition du CAC40 varie régulièrement.

Call

En français option d'achat sur une valeur mobilière.

Capital risque

L'investissement en capital risque consiste en la prise de participation dans des sociétés récentes ou intervenant sur des secteurs de pointe. Comme son nom l'indique, c'est un investissement à risque pouvant générer des gains élevés.

Capitalisation boursière

Il s'agit de la valeur d'une société sur le marché boursier à un moment précis. Elle s'obtient en multipliant le nombre d'actions d'une société par son cours de bourse.

CIF (Conseiller en investissements financiers)

Conseiller financier qui exerce, à titre de profession habituelle, le conseil en investissement financier. A ce titre, il peut recommander d’investir en instrument financiers (actions, obligations, parts de fonds d’investissement, etc.), ou également dans des biens divers (œuvres d’art, panneaux solaires, etc.). Son conseil doit être fourni par écrit et doit tenir compte de la situation financière de l’épargnant, de son expérience en matière financière et de son objectif de placement. 

Le CIF est un professionnel surveillé qui doit être enregistré dans un fichier tenu par l’ORIAS (Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance).

Code ISIN (ou code de place)

Code utilisé pour identifier un instrument financier lors d'une transaction (action, obligation, OPC...). Les OPC, les sociétés cotées utilisent un code de place ISIN (pour International Securities Identification Number) délivré par la société EUROCLEAR qui assure en France le rôle de dépositaire central. Certains OPC n'ont pas à ce jour de code ISIN (les FCPE par exemple) dans ce cas l'AMF leur attribue un code AMF spécifique pour les identifier.

Commercialisateur

Réseaux de distribution bancaire et financier (établissements de crédit, compagnies d'assurance, courtiers en ligne...) qui propose la souscription d'un produit financier tel qu'un OPC.

Commission de rachat

Ou « droit de sortie » : Concerne les placements en OPC (organisme de placement collectif : OPCVM, FCP, SICAV…). Montant, généralement exprimé en pourcentage, que l’investisseur doit payer à chaque fois qu’il vend des parts d’OPC. Ces frais diminuent la somme perçue lors de la vente des parts. 

Commission de souscription

Ou « droit d'entrée » : c'est un montant (généralement un pourcentage) s'appliquant au montant souscrit, que l'investisseur doit payer à chaque fois qu'il achète des parts. Ces frais sont en fait de deux natures : d'une part, une commission acquise à l'OPC qui a pour objet d'assurer l'égalité des porteurs (le porteur qui entre dans le fonds génère des frais spécifiques qu'il est légitime de lui imputer et non à l'ensemble des porteurs) ; d'autre part une commission rémunérant soit la société de gestion soit la distribution de l'OPC.

Compensation

Opérations par lesquelles les institutions financières soldent leurs créances et dettes réciproques. C'est la Banque centrale de compensation (LCH Clearnet) qui est en charge de la compensation de la Bourse de Paris.

Comptant

C'est un mode de négociation utilisé sur les marchés d'Euronext. Il consiste à régler les achats et les ventes immédiatement à l'issue de la transaction.

Cotation

Il s'agit de la détermination du prix d'un actif.

Coupon

Revenu perçu par le détenteur d'une obligation (intérêt),

Cours de référence

Cours à partir duquel est établi le cours d'ouverture de la nouvelle séance. Il s'agit du dernier cours coté ou du derniers cours indicatif apparaissant sur la cote.

Couverture

C'est une protection contre le risque généré par une position. Deux méthodes sont possibles : revendre cette position ce qui revient à l'annuler en négociant un contrat de sens inverse, ou utiliser un instrument financier approprié, généralement dans les produits dérivés.

Décimalisation

Une opération de décimalisation porte sur un OPC et correspond à une décision de fractionnement des parts ou actions de l'OPC. Il devient alors possible d'acquérir des fractions de parts exprimées en 1/1000e, 1/100 000e, etc. Cette opération ne change pas la valeur liquidative de la part ou action (appelée valeur liquidative, ou VL, de la part entière) mais le nombre de parts de l'OPC qui sera exprimé avec des décimales. A l'occasion d'une opération de décimalisation affectant un OPC, le code ISIN (ex SICOVAM) de l'OPC change.

Délit d'initié (ou manquement d'initié)

C'est le fait, pour une personne d'utiliser pour compte propre ou pour compte d'autrui une information précise non connue du public, obtenue dans le cadre de sa profession ou de ses fonctions (on parle ainsi d'information privilégiée), pour acheter ou vendre, directement ou par personne interposée, les titres d'une société cotée avant que le marché en ait connaissance. En France, le délit d'initié est puni de deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 150  0000 euros (lorsqu'il y a eu profit, l'amende peut aller jusqu'à 10 fois le montant du profit réalisé).

Dépositaire

C'est le prestataire chargé de la conservation des titres et du contrôle de la régularité des décisions de gestion prises pour le compte de l'OPC. Le dépositaire peut déléguer contractuellement à un autre établissement ayant la capacité à exercer la fonction de teneur de comptes-conservateur, une partie de ses fonctions (notamment la conservation d'actifs à un « conservateur »). Il ne peut cependant pas déléguer la mission de contrôle de la régularité des décisions de la société de gestion de l'OPC.

Dérivé

Instrument financier dont le prix dépend de celui d’un autre instrument (une action, une obligation, etc.) que les professionnels appellent le « sous-jacent ».

Développement durable

Développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. (Rapport Brundtland)

Dividende

C'est le revenu tiré d'un placement en titres de capital (actions, certificats d'investissement, etc.). Le dividende est généralement versé chaque année et varie en fonction des bénéfices réalisés par l'entreprise.

Document d'information clé pour l'investisseur (DICI)

Document que la Directive 2009/65 du 13 juillet 2009 impose à tous les OPC coordonnés existants au 1er juillet 2011 ou qui seront créés à compter à cette date. Le DICI remplace le prospectus simplifié et se présente comme un document comportant, de façon claire et synthétique, les informations essentielles sur le produit. Il doit être remis à l'investisseur avant toute souscription. Sa forme et son contenu sont régis par le Règlement (UE) n°583/2010 du 1er juillet 2010 et standardisés afin de permettre une comparaison rapide des caractéristiques pricipales de différents OPC français ou européens.

Droit d'attribution

C'est un droit qui permet à l'actionnaire de recevoir gratuitement, lors d'une augmentation de capital, de nouvelles actions. Le droit d'attribution peut être revendu au même titre que les actions.

Droit d'entrée

Voir "Commission de souscription"

Droit de garde

C'est le montant des frais que prélève un intermédiaire financier pour la tenue des comptes titres.

Droit de sortie

Voir "Commission de rachat"

Droit de vote

C'est un droit attaché à une action qui donne à l'actionnaire la possibilité de voter lors des assemblées générales d'actionnaires. Certaines actions peuvent détenir un droit de vote double. D'autres ne pas en détenir, dans ce cas on parle de certificats d'investissement.

Durabilité (risque)

Traduction issue du terme anglais « sustainability ». Selon le conseil européen, le risque de durabilité est un évènement environnemental, sociétal ou de gouvernance, incertain, qui, s’il se produit peut induire une baisse de la valeur de l’investissement.

Durable (finance)

Selon la définition de l’AMF, la finance durable est une approche globale visant à renforcer le performance sociale, économique et environnementale de la finance. Toujours selon l’AMF, cela passe par un objectif de stabilité financière et une meilleure prise en compte des externalités sociales et environnementale et des risques et opportunités de long terme. 

Durable (investissement)

Selon la définition du Conseil européen, un investissement durable est un investissement qui contribue à des objectifs sociétaux ou environnementaux ou les deux, en s’assurant que la société a une bonne gouvernance et sans nuire à l’un des deux objectifs.

Emetteur

C'est une entité qui utilise comme moyen de financement l'émission de titres de créance (obligations, TCN) ou de capital (actions) ETF (Exchange traded fund) Voir "Trackers"

Emissions évitées

Certaines entreprises (les « émetteurs de titres ») mettent en avant l’insuffisance de la comptabilisation sur 3 Scopes pour refléter leurs impacts en matière climatique, et choisissent de communiquer également leurs « émissions évitées de CO² ». Ces dernières sont calculées par comparaison à un « scénario de référence » (le plus souvent établi par l’entreprise elle-même), par exemple :

  • la production de gaz industriels génère des GES (gaz à effet de serre), mais permet de réduire les émissions de GES des clients industriels utilisant lesdits gaz. Les émissions évitées correspondront donc au différentiel entre les émissions du client avant et après utilisation des gaz industriels ;
  • dans le cadre de Green Bonds, certains émetteurs calculent le différentiel entre les émissions qui auraient été générées dans un scenario central de continuité et les émissions générées après financement de leur projet (e.g. lignes de transport en commun, conversion de centrales thermiques).
     

Empreinte Carbone et intensité carbone

L’empreinte carbone est la quantité de gaz à effet de serre émise par les activités d’une organisation donnée au cours d’une année et exprimé en tonnes équivalent de dioxyde de carbone (tonnes équivalent CO² ou Teq.CO2). L’intensité carbone, à la différence de l’empreinte carbone, est exprimée sous forme de ratio. Elle rapporte la quantité de gaz à effet de serre émise au chiffre d’affaire d’une entreprise, ce qui facilite la comparaison entre entreprises et secteurs. 

ESG

Fait référence aux enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance qui constituent les trois piliers de l’analyse extra-financière. 

ETF

Exchange Traded Fund ou Tracker. Fonds qui reproduit les variations d'un indice. En achetant un ETF, un épargnant s’expose aux variations à la hausse ou à la baisse des titres qui composent l'indice en question sans avoir besoin de les acheter. Un ETF peut être acheté ou vendu en bourse tout au long de la journée de cotation, comme des actions «classiques». Les ETF sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

Euro Stoxx 50

Un des Indices boursiers de la zone euro.

Euroclear France

Dépositaire central des valeurs mobilières, il assure la circulation par virement entre ses adhérents (exclusivement des intermédiaires affiliés) des valeurs titres qu'ils détiennent pour le compte de leurs clients. C'est la Banque de France qui tient ce rôle pour les espèces. Euroclear est également l'organisme chargé de la codification d'une grande partie des OPC (code de place).

EuroList

Il s'agit du marché réglementé de la bourse de Paris. Ouvert le 21 février 2005, il est issu de la fusion des anciens Premier, Second et Nouveau marchés. Les sociétés y sont classées par ordre alphabétique avec un critère de capitalisation boursière. A pour les sociétés dont la capitalisation est supérieure à 1 milliard d'euros, B pour les sociétés dont la capitalisation est comprise entre 1 milliard d'euros et 150 millions d'euros et C pour les sociétés dont la capitalisation est inférieure à 150 millions d'euros. Eurolist regroupe ainsi environ 700 sociétés cotées.

Eurolist

Il s'agit du marché réglementé de la bourse de Paris. Ouvert le 21 février 2005, il est issu de la fusion des anciens Premier, Second et Nouveau marchés. Les sociétés y sont classées par ordre alphabétique avec un critère de capitalisation boursière. A pour les sociétés dont la capitalisation est supérieure à 1 milliard d'euros, B pour les sociétés dont la capitalisation est comprise entre 1 milliard d'euros et 150 millions d'euros et C pour les sociétés dont la capitalisation est inférieure à 150 millions d'euros. Eurolist regroupe ainsi environ 700 sociétés cotées.

Euronext Paris

Entité française d'Euronext NV, c'est l'entreprise de marché qui gère les marchés de la Bourse de Paris. Elle assure les fonctions suivantes :

  • gestion des systèmes informatiques de cotation : enregistrement des négociations entre membres de la bourse, via une chambre de compensation qui garantit paiement et livraison des titres ;
  • gestion de l'adhésion des membres, de l'admission et de la radiation des valeurs.
  • diffusion des informations boursières et des conditions d'exécution des négociations.
  • promotion du marché auprès des émetteurs ou des investisseurs.

Euronext.Liffe

Filiale d'Euronext, Euronext.Liffe regroupe les marchés dérivés d'Amsterdam, de Paris, de Londres, de Bruxelles et de Lisbonne.

Exclusion normative

Exclusion a priori de l'univers d'investissement d'un fonds de sociétés qui ne respectent pas un certain nombre de traités internationaux (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Global Compact des Nations Unis, conventions de l'OIT etc...)

Exclusion sectorielle

Exclusion a priori de l'univers d'investissement d'un fonds de certains secteurs d'activité économique (alcool, armement, jeux etc...)

FCP (fonds commun de placement)

Type d'OPCVM émettant des parts et n'ayant pas de personnalité juridique. L'investisseur en achetant des parts devient membre d'une copropriété de valeurs mobilières mais ne dispose d'aucun droit de vote. Il n'en est pas actionnaire. Un FCP est représenté et géré, sur les plans administratif, financier et comptable par une société de gestion unique qui peut elle-même déléguer ces tâches. Un FCP peut être agréé ou allégé.

FCPE (Fond commun de placement d'entreprise)

Un fonds commun de placement d'entreprise est un OPCVM réservé aux salariés d'une entreprise ou d'un groupe d'entreprises et destiné à recevoir leur épargne salariale. Tous les FCPE sont agréés par l'AMF.

FCPE (fonds commun de placement d'entreprise)

Un fonds commun de placement d'entreprise est un OPCVM réservé aux salariés d'une entreprise ou d'un groupe d'entreprises et destiné à recevoir leur épargne salariale. Tous les FCPE sont agréés par l'AMF.

FCPI (fonds commun de placement dans l'innovation)

Le fonds commun de placement dans l'innovation est une catégorie particulière de FCPR. Il a vocation à favoriser le renforcement des fonds propres des PME françaises dites « innovantes » (critères fixés par les textes).

FCPR (fonds commun de placement à risques)

Un fonds commun de placement à risques est un fonds dont l'actif est composé, pour 50% au moins, de valeurs mobilières non admises à la négociation sur un marché réglementé français ou étranger (entreprises non cotées) ou de parts de sociétés à responsabilité limitée. Ils peuvent être agréés ou allégés.

FFA

Fédération Française de l’Assurance est une association professionnelle qui rassemble des entreprises d’assurance et de réassurance opérant en France. 
Ses principales missions sont les suivantes : 

  • préserver l’ensemble du champ économique et social en relation avec les activités assurantielles ;
  • représenter l’assurance auprès des pouvoirs publics nationaux et internationaux, des institutions et des autorités administratives ou de place ;
  • offrir un lieu de concertation et d’analyse des questions financières, techniques ou juridiques ;
  • fournir les données statistiques essentielles de la profession ;
  • informer le public et les médias ;
  • promouvoir les actions de prévention ;
  • promouvoir la place de l’assurance dans le monde académique et la formation.

La maison mère de Covéa Finance est membre de la FFA et siège à son Comité Exécutif. 

FIA

Les FIA (Fonds d’Investissement Alternatifs) constituent des placements collectifs. Pour l’essentiel, ce sont des FCP et Sicav, mais aussi des fonds d’épargne forestière, immobilière ou de capital investissement… Les FIA sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

Fonds à formule

Placement collectif (FCP, Sicav) offrant, sur une durée précise, une perspective de gain dépendant de l’évolution d’un ou plusieurs actifs sous-jacents (un panier d’actions, un indice boursier...). A l’échéance du fonds, la valeur de remboursement est calculée selon une formule mathématique. Ces fonds garantissent à l’échéance soit le rendement, soit le capital investi, soit un peu des deux. Ils sont également désignés sous les termes de « fonds à promesse » et « fonds structurés ». Voir aussi : produit structuré. Les fonds à formule sont soumis à l’agrément de l’AMF.

Fonds de fonds

Un fonds de fonds est un organisme de placement collectif (OPC) investissant principalement en parts d'autres OPC. Un fonds de fonds offre à l’investisseur une diversification plus importante de son placement, par exemple lorsque le capital est réparti sur des fonds d’investissement gérés par différentes sociétés de gestion. En contrepartie de cette diversification accrue, les frais courants sont souvent plus élevés : les frais du fonds de fonds s’ajoutent à ceux des fonds dans lesquels il investit. Les fonds de fonds sont soumis à l’agrément de l’AMF ou d’une autre autorité européenne.

Forex

Le Forex, pour « Foreign exchange », est un marché sur lequel s’échangent les monnaies du monde entier 24 h/24, 7 j/7. Ce marché n’est pas régulé, contrairement par exemple au marché d’actions. Cela signifie que les prix sont fixés directement par les différents intervenants professionnels (les établissements financiers, les banques centrales, les grandes entreprises, les investisseurs institutionnels). Les taux de change varient sans cesse : le Forex est un marché très risqué.

Frais courants (palcements collectifs)

Frais prélevés chaque année sur les placements collectifs (FCP, Sicav…). Ils se composent essentiellement des frais de gestion, qui rémunèrent la société de gestion, et de fonctionnement. Les frais courants sont directement déduits de la valeur liquidative, qui est calculée nette de frais. Ils sont indiqués dans le DICI (document d’information clé de l’investisseur) obligatoirement remis aux investisseurs.

Future

Contrat à terme. Il s'agit d'un produit financier qui permet à un acheteur et à un vendeur de s'engager l'un à acheter, l'autre à vendre, à une échéance fixée, un instrument financier à un prix décidé le jour de l'engagement.

GES

GES ou Gaz à Effet de Serre sont des composants gazeux qui captent le rayonnement infrarouge et emprisonnent la chaleur dans l’atmosphère ce qui contribue à l’effet de serre. L’effet de serre est un phénomène naturel et bénéfique qui garantit une température moyenne sur terre permettant l’existence du système naturel actuel. En revanche, la production trop importante de GES par l’homme est à l’origine du réchauffement climatique. Les six principaux gaz à effet de serre, pris en compte dans le protocole de Kyoto, sont les suivants :

  • Dioxyde de Carbone (CO2)
  • Méthane (CH4)
  • Protoxyde d’azote (N2O)
  • Hydrofluorocarbures (HFC)
  • Perfluorocarbures (PFC)
  • Hexafluorure de soufre (CF6)

Le CO² est le gaz à effet de serre le plus impactant et le plus connu, c’est pourquoi beaucoup de mesures sont rapportées en tonnes d’équivalent CO² à travers des calculs de conversion.

Gestion alternative

La gestion alternative se définit fréquemment comme une gestion décorrélée des indices de marchés. Ce type de gestion repose sur des stratégies et des outils à la fois diversifiés et complexes c'est donc une gestion qui, par nature, reste réservée aux investisseurs « avertis » (investisseurs institutionnels, comme les banques, par exemple). La COB a précisé, depuis le mois d'avril 2003, les règles d'investissement et de commercialisation d'OPCVM de fonds alternatifs c'est-à-dire des OPCVM (SICAV ou FCP) de droit français qui investissent dans des fonds alternatifs (on parle alors de multigestion alternative ou gestion alternative indirecte). En résumé, un particulier a désormais la possibilité d'acheter des parts d'OPCVM qui investissent, pour tout ou partie de leur actif, dans des fonds alternatifs(2). Attention, le « ticket d'entrée » (le montant à débourser pour acheter une part) pour accéder à ce type d'investissement reste élevé (10 000 euros aujourd'hui). L'Autorité des marchés financiers considère en effet que les OPCVM de fonds alternatifs présentent des profils de risques particuliers la commercialisation ne peut alors se concevoir que dans le cadre d'une relation continue, avec des clients relativement avertis. Un programme de commercialisation validé par l'AMF lors de l'agrément de la société et de chaque produit instaure des règles restrictives de démarchage et la fixation de ce montant minimum de souscription.

Gestion alternative

La gestion alternative se définit fréquemment comme une gestion décorrélée des indices de marchés. Ce type de gestion repose sur des stratégies et des outils à la fois diversifiés et complexes c'est donc une gestion qui, par nature, reste réservée aux investisseurs « avertis » (investisseurs institutionnels, comme les banques, par exemple). La COB a précisé, depuis le mois d'avril 2003, les règles d'investissement et de commercialisation d'OPC de fonds alternatifs c'est-à-dire des OPC (SICAV ou FCP) de droit français qui investissent dans des fonds alternatifs (on parle alors de multigestion alternative ou gestion alternative indirecte).

En résumé, un particulier a désormais la possibilité d'acheter des parts d'OPC qui investissent, pour tout ou partie de leur actif, dans des fonds alternatifs(2). Attention, le « ticket d'entrée » (le montant à débourser pour acheter une part) pour accéder à ce type d'investissement reste élevé (10 000 euros aujourd'hui). L'Autorité des marchés financiers considère en effet que les OPC de fonds alternatifs présentent des profils de risques particuliers la commercialisation ne peut alors se concevoir que dans le cadre d'une relation continue, avec des clients relativement avertis. Un programme de commercialisation validé par l'AMF lors de l'agrément de la société et de chaque produit instaure des règles restrictives de démarchage et la fixation de ce montant minimum de souscription.

HLEG

Le HLEG (en anglais High Level Expert Group on Sustainable Finance) est un groupe d’experts qui a été missionné par la Commission Européenne pour émettre des propositions sur une stratégie d’ensemble de l’UE intégrant toutes les questions de finance durable.

Instruction

C'est un ensemble d'informations envoyé à un établissement teneur de compte par son client lui demandant d'exécuter une opération donnée : paiement, réception ou livraison de titres, etc. Contrairement à un ordre de Bourse, une instruction découle d'une opération précédemment négociée et ne comporte plus aucune indétermination, bien que son exécution finale soit encore soumise à certains aléas.

Instrument financier

Les instruments financiers regroupent :

  • les actions et autres titres donnant ou pouvant donner accès aux droits de vote (certificats d'investissement, bons de souscription d'actions, etc.) ;
  • les titres de créances (obligations, OCEANE, titres subordonnés à durée indéterminée, etc.) ;
  • les parts ou actions d'organismes de placement collectif (actions de SICAV, parts de FCP, etc.) ;
  • les instruments financiers à terme (contrats d'option d'achat ou de vente, contrats financiers à terme, contrats d'échange, etc.).

Intermédiaire financier

C'est le professionnel auprès de qui les investisseurs doivent s'adresser pour vendre ou acheter sur le marché financier. Il peut s'agir d'une banque, d'une entreprise d'investissement, d'un courtier en ligne  Selon son statut, il peut faire de la réception/ transmission d'ordre, de la tenue de comptes/conservation, de la négociation ).

Introduction

Lorsqu'une société décide de se faire coter en bourse, on dit qu'elle s'introduit en bourse. Il s'agit en fait de l'admission de ses titres aux négociations d'un marché réglementé. Pour le Marché libre, on parle d'une inscription.

ISIN

Voir "Code ISIN"

Liquidité

Un marché ou un titre est liquide lorsque les transactions (achat-vente) s’effectuent de façon fluide, sans forte variation de cours, en raison de l’abondance des titres négociés. Un marché « liquide » est donc un marché sur lequel il est facile de vendre à un prix proche du prix affiché.

Loi sur le devoir de vigilance

Promulguée le 27 mars 2017, la loi « relative au devoir de vigilance des sociétés-mères et entreprises donneuses d’ordre » vise à étendre la responsabilité des multinationales vis-à-vis de leur chaîne d’approvisionnement. En effet, cette loi oblige les multinationales à prévenir les risques en matières d’environnement, de droits humains, et de corruption liés à activités et également celles de leurs filiales, sous-traitants et fournisseurs, situés en France ou à l’étranger. Celles-ci sont désormais tenues de publier un plan de vigilance, lequel comprend : 

  • une cartographie des risques, 
  • des procédures d’évaluation régulière de la situation de leur chaîne d’approvisionnement, 
  • des actions adaptées d’atténuation des risques ou de prévention des atteintes graves aux droits humains ou à l'environnement, 
  • un mécanisme d’alerte et de recueil des signalements des risques défini avec les organisations syndicales représentatives
  • un dispositif de suivi des mesures mises en œuvre et d’évaluation de leur efficacité. 

Cette obligation concerne les entreprises françaises qui emploient au moins 5 000 salariés en France et celles de plus de 10 000 salariés en France ayant leur siège social ailleurs dans le monde.

LTECV – loi sur la transition énergétique

La loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) fixe une feuille de route pour favoriser une croissance économique durable et un mix énergétique bas-carbone en France. La loi renforce également le rôle de la finance dans la transition écologique et énergétique. Ainsi, l’article 173-VI et son décret d’application introduisent de nouvelles exigences de transparence extra-financière pour les investisseurs français, qui ont l’obligation de communiquer sur l’intégration des enjeux ESG dans leur politique d’investissement et de décrire plus précisément leur exposition aux risques climatiques et les moyens mis en œuvre pour répondre aux objectifs de la loi LTECV - dont la limitation le réchauffement climatique à 2 degrés.

Marché dérivé

Marché réglementé sur lequel se négocient des contrats à terme et d'options, réservé à des spécialistes. Euronext.Liffe est la filiale d'Euronext qui regroupe les marchés dérivés.

Marché libre

C'est un marché non réglementé de la Bourse de Paris. Contrairement à Eurolist, les sociétés présentes sur le Marché libre n'ont aucune obligation d'information légale spécifique. Le Marché libre n'offre, par conséquent, pas le même niveau de liquidité, d'information et de sécurité qu'Eurolist. Les opérations d'échange, de retrait ou de rachat des titres des actionnaires minoritaires concernant ce marché sont réalisées hors intervention et contrôle des autorités de marché.

Marché non réglementé

Un marché non réglementé est un marché où les valeurs ne font pas l'objet d'une procédure d'admission et où les sociétés cotées ne sont pas soumises à des obligations de diffusion d'informations. Les opérations d'échange, de retrait ou de rachat des titres inscrits sur un marché non réglementé sont réalisées hors intervention et contrôle des autorités de marché, s'il décide d'investir sur un marché non réglementé l'actionnaire individuel devra donc le faire avec beaucoup de prudence.

Marché primaire et secondaire

Les marchés boursiers sont de deux sortes

le marché primaire où ont lieu les premières cotations en bourse (introductions). L'entreprise vend directement ses actions à des actionnaires. On pourrait assimiler le marché primaire à un marché des actions neuves ; le marché secondaire où les actionnaires se revendent les actions des sociétés. Le marché secondaire pourrait être assimilé à un marché d'actions d'occasion.

Marché primaire et secondaire

Les marchés boursiers sont de deux sortes :

  • le marché primaire où ont lieu les premières cotations en bourse (introductions). L'entreprise vend directement ses actions à des actionnaires. On pourrait assimiler le marché primaire à un marché des actions neuves ;
  • le marché secondaire où les actionnaires se revendent les actions des sociétés. Le marché secondaire pourrait être assimilé à un marché d'actions d'occasion.

Marché réglementé

La qualité de marché réglementé est attribuée aux marchés dont la réglementation assure le fonctionnement régulier des négociations. Cette réglementation concerne notamment les conditions d'accès au marché et d'admission à la cotation, l'organisation des transactions, les conditions de suspensions des négociations ainsi que les modalités d'enregistrement et de publicité des négociations. En France, Eurolist est un marché réglementé. Le Marché libre n'est, en revanche, pas un marché réglementé.

Marché réglementé

La qualité de marché réglementé est attribuée aux marchés dont la réglementation assure le fonctionnement régulier des négociations. Cette réglementation concerne notamment les conditions d'accès au marché et d'admission à la cotation, l'organisation des transactions, les conditions de suspensions des négociations ainsi que les modalités d'enregistrement et de publicité des négociations. En France, Eurolist est un marché réglementé. Le Marché libre n'est, en revanche, pas un marché réglementé.

Mark to market

C'est l'évaluation (d'un actif, d'un contrat, d'une position) au prix du marché.

MATIF

Marché réglementé français de produits dérivés spécialisé dans les contrats à terme et options sur les taux d'intérêt et marchandises, le MATIF est désormais exploité par Euronext.Liffe.

Moins-value

C'est la perte résultant de la différence entre le prix de vente d'un titre et son prix d'achat ou de souscription.

MONEP

Marché réglementé français de produits dérivés spécialisé dans les contrats à terme et les options sur actions ou sur indices, le MONEP est désormais exploité par Euronext.Liffe.

Niveau de risque SRRI

L'indicateur synthétique de risque et de rendement (SRRI) est calculé conformément aux dispositions réglementaires applicables aux OPC conformes aux normes européennes « UCITS IV ». 
L'indicateur synthétique de risque et de rendement, noté de 1 à 7, est basé sur la volatilité des performances passées hebdomadaires de l'OPC. Il donne une indication de la volatilité des performances passées ainsi qu'une information générale quant au profil de risque de l'OPC.

Notation (ou rating)

Note donnée par une agence de notation sur la solidité financière d'une entreprise et par conséquent sa capacité à rembourser un emprunt et à payer les intérêts. La note maximale est AAA.

Note d'opération

Établie et publiée au moment de l'émission ou de toute opération financière requérant un prospectus, elle contient des renseignements sur l'opération, un rappel des caractéristiques principales de la société et, le cas échéant, des informations sur son activité et sa situation financière actualisant les données du document de référence. Elle permet ainsi d'apprécier l'opération elle-même et de se faire une opinion sur son opportunité et son intérêt. Concrètement, la note d'opération présente les principales caractéristiques de l'opération et donne une fourchette de prix et un calendrier indicatif, ainsi que les conditions dans lesquelles ces paramètres initiaux peuvent être modifiés. Une lecture attentive avant tout investissement est donc impérative. La note d'opération est un document visé par l'AMF.

Notice d'information

Voir "Prospectus"

Nouveau marché

Créé en 1996, le Nouveau marché n'existe plus depuis le 21 février. Il était destiné à accueillir des entreprises à fort potentiel de croissance. Les critères d'admission sur ce marché ont été renforcés. Les entreprises candidates doivent désormais présenter un historique de comptes de trois ans, un résultat courant avant impôt positif dans les douze mois précédent la demande d'admission et disposer de fonds propres d'au moins 1,5 million d'euros.

Nouveau marché

Créé en 1996, le Nouveau marché n'existe plus depuis le 21 février 2005. Il était destiné à accueillir des entreprises à fort potentiel de croissance. Les critères d'admission sur ce marché ont été renforcés. Les entreprises candidates doivent désormais présenter un historique de comptes de trois ans, un résultat courant avant impôt positif dans les douze mois précédent la demande d'admission et disposer de fonds propres d'au moins 1,5 million d'euros.

Obligation

Titre de créance émis par une entreprise, par une collectivité publique ou par l'État, remboursable à une date et pour un montant fixés à l'avance et qui rapporte un intérêt.

Obligation convertible

Il s'agit d'une obligation « classique » émise par une société qui peut, à tout moment, être convertie en action selon des conditions définies dans le contrat d'émission.

Obligations à bons de souscription d'actions

Il s'agit d'obligations « classiques » assorties de bons de souscription d'actions qui donnent droit de souscrire des actions nouvelles émises par la société émettrice de l'OBSA à un prix, à des conditions et délais fixés dans le contrat d'émission des OBSA.

Obligations remboursables en actions (ORA)

Ce sont des obligations qui, à leur échéance, seront remboursées par l'attribution d'actions de la société émettrice, selon une parité définie à l'émission.

Obligations vertes

Les obligations vertes (ou Green Bonds en anglais) sont des obligations émises afin de financer des projets ou activités à bénéfice environnemental. Il n’existe pas encore, à date, de label européen reconnaissant ce statut d’obligation « verte ». 

Certains référentiels de place (exemple : « Green Bonds principles ») permettent néanmoins de structurer l’émission de ses obligations. Le recours à une vérification externe est une pratique courante (« second party opinion », avis des commissaires aux comptes) mais demeure volontaire à ce jour. 

OCÉANE

Il s'agit d'une abréviation pour Obligation Convertible Échangeable Contre des Actions Nouvelles ou Existantes.

ODD – Objectifs de Développement Durable de l’ONU

Les 17 ODD sont listés ci-dessous pour information :

ODD

OPA (offre publique d'achat)

C'est une opération qui consiste pour une personne morale ou physique à faire savoir publiquement qu'elle souhaite acheter tout ou partie des titres donnant accès au capital (actions, OCA, ORA…) d'une autre société. L'acheteur dépose un projet à l'AMF. Euronext Paris suspend la cotation des titres concernés. L'AMF examine les conditions de recevabilité de l'offre, donne (ou non) un avis de recevabilité et vérifie la qualité de l'information donnée aux investisseurs avant de délivrer son visa. Lorsque l'AMF publie sa décision de recevabilité et délivre son visa, Euronext Paris publie un avis comportant le calendrier de l'offre.

OPC à compartiment

Un OPC peut comporter deux ou plusieurs compartiments si ses statuts ou son règlement le prévoient. Les compartiments se comportent comme des OPC à part entière, ils sont soumis individuellement aux dispositions qui régissent le fonds ou la SICAV.

OPC à parts ou actions C ou D

OPC qui émet deux types de parts ou actions, soit de capitalisation (C), soit de distribution (D). Le souscripteur peut à tout moment réaliser des échanges entre les deux catégories de parts ou d'actions.

OPC allégé (ou à procédure allégée)

Les SICAV, les FCP à vocation générale, les FCPR peuvent être constitués et régis en "procédure allégée", c'est-à-dire sans agrément préalable de l'AMF pour leur constitution, transformation, dissolution. Un dossier de déclaration simple doit être transmis à l'Autorité des marchés financiers dans le mois qui suit l'établissement du certificat ou de l'attestation de dépôt des fonds. Seule la transformation d'un OPC allégé en agréé est soumise à agrément préalable de l'AMF. Les autres transformations telles que, la fusion, la scission ou la liquidation d'un OPC à procédure allégée, ne sont pas soumises à l'agrément de l'AMF, mais doivent lui être déclarées dans un délai d'un mois. L'AMF procède à des contrôles a posteriori sur les OPC allégés.

OPC coordonné

OPC d'un pays de l'Union européenne pouvant être librement commercialisé dans d'autres Etats membres après obtention d'une autorisation de commercialisation.

OPC d'OPC (ou fonds de fonds)

Organisme investi principalement en actions ou parts d'autres OPC (organismes de placement collectif en valeurs mobilières). Ces OPC sont agréés dans les mêmes conditions que les autres OPC. Ils peuvent avoir, en revanche, un devoir d'information des porteurs particuliers et déclarer si l'OPC a vocation à investir entre 5 et 10 %, entre 5 et 50 % ou plus de 50 % dans d'autres OPC.

OPC de capitalisation

OPC qui réinvestit automatiquement les revenus issus des titres détenus en portefeuille.

OPC indiciel

Un OPC indiciel répond à l'une des définitions suivantes soit un OPC dont l'objectif de gestion correspond à l'évolution d'un indice d'instruments financiers. Les OPC indiciels répliquent par des achats-ventes de valeurs mobilières la composition d'un indice. Soit lorsqu'il fait l'objet d'une admission à la cotation, un OPC dont la valeur liquidative suit au plus près l'évolution d'un indice (« trackers »).

OPC maître / nourricier

"Un OPC dit nourricier est un organisme dont l'actif est investi en totalité et en permanence en parts ou actions d'un seul OPC dit maître, en instruments financiers à terme et à titre accessoire en liquidités. L'OPC maître est

  • soit un organisme de placement à vocation générale, SICAV et FCP, à compartiments ou non ;
  • soit un FCPR, un FCPI ou un FCIMT ;
  • soit un organisme de placement bénéficiant d'une procédure allégée ;

Par contre, un FCPE, un FCPR, un FCPI ou un FCIMT ne peuvent être considérés comme des nourriciers même s'il est possible pour un FCPE d'investir 100% de son capital dans un unique OPC de même type."

OPCVM (organisme de placement collectif en valeurs mobilières)

Ce sont des produits d'épargne qui présentent deux caractéristiques principales ils permettent de détenir une partie d'un portefeuille de valeurs mobilières (actions, obligations…) commun à plusieurs investisseurs, la gestion de ce portefeuille collectif est confiée à un professionnel. Ils sont à capital variable. L'appellation OPCVM recouvre 2 types d'entités les SICAV et les FCP. En termes d'autorisation administrative le processus varie en fonction de la procédure applicable autorisation préalable (demande d'agrément) AMF ou simple déclaration (procédure allégée). Cf. OPC à procédure allégée.

OPCVM réservé à 20 porteurs au plus

Famille d'OPCVM agréés. Anciennement appelés OPCVM non offerts au public, ils ont été rebaptisés pour ne pas créer de confusion avec la notion d'appel public à l'épargne. Seuls les FCPVG et les SICAV peuvent être réservés à 20 porteurs au plus.

OPCVM de distribution

OPCVM qui distribue périodiquement les revenus issus des titres détenus en portefeuille.

OPE (offre publique d'échange)

Opération semblable à l'OPA à la différence que le paiement se fait en titres émis par la société initiatrice de l'offre.

OPR (offre publique de retrait)

Opération par laquelle un actionnaire majoritaire propose aux actionnaires d'une société cotée de racheter les actions qu'ils détiennent afin de la retirer de la cote. Une OPR peut également être demandée par un actionnaire minoritaire dès lors que l'actionnaire majoritaire détient plus de 95 % des droits de vote.

OPRO (offre publique de retrait obligatoire)

Généralement initiée à la suite d'une offre publique d'achat, l'OPRO est une opération qui permet à l'actionnaire détenant plus de 95 % d'une société cotée en bourse de racheter la totalité des titres du marché contre des espèces. Les actionnaires ont alors l'obligation d'apporter leurs titres.

Option

Droit (pour l'acheteur de l'option) d'acheter (option d'achat) ou de vendre (option de vente) une quantité d'un produit (le produit sous-jacent) à un prix et à une échéance fixés d'avance, pendant une période limitée dans le temps.

OPV (Offre publique de vente)

Opération qui consiste pour un actionnaire à mettre en vente une quantité d'actions d'une société à un prix établi.

Parts et coupons

Les modes d'affectation du résultat d'un OPCVM sont au nombre de 3

  • distribution pure en fin d'exercice l'OPCVM doit distribuer l'intégralité de son résultat et le report à nouveau enregistre uniquement les arrondis de coupons ;
  • capitalisation pure le résultat annuel n'est pas distribué aux porteurs ou actionnaires mais « mis en réserves » (réinvestissement automatique) ;
  • distribution et/ou capitalisation la société de gestion du FCP ou l'assemblée de la SICAV choisissent à chaque fin d'exercice l'affectation du résultat.

Par ailleurs, les OPCVM à vocation générale peuvent avoir deux types de parts pour la distribution du résultat, les parts C (parts de capitalisation pure) ou les parts D (parts de distribution pure). Dans ce cas, il y aura une valeur liquidative pour chaque catégorie de parts et donc un code ISIN pour chaque catégorie de parts.

PEA (Plan d'épargne en actions)

Dispositif permettant l'exonération fiscale (sauf CSG et CRDS) des plus-values des titres placés pendant plus de 5 ans. Tous les titres ne sont pas éligibles au PEA, il faut, notamment, qu'il soit investi dans des actions d'entreprises ayant leur siège dans un Etat membre de l'Union européenne ou en OPCVM français, composé d'au moins 75 % d'actions de sociétés ayant leur siège dans l'Union européenne.

Plus-value

C'est le gain résultant de la différence entre le prix de vente (- les droits de sortie) d'un titre et son prix d'achat ou de souscription (+ les droits d'entrée).

Portefeuille

Ensemble des titres détenus par une personne.

Premier marché

Ce marché n'existe plus depuis le 21 février 2005. Il s'agissait du marché réglementé de la Bourse de Paris sur lequel étaient négociés les titres des sociétés françaises ou étrangères les plus importantes en termes de taille (au moins un quart de leur capital devait être placé sur le marché).
Prestataire de service d'investissement (PSI)
En France les prestataires de services d'investissement sont agréés par :

  • l'AMF, lorsqu'ils exercent à titre principal l'activité de gestion pour compte de tiers (service 4 de l'article L321-1 du code monétaire et financier). Il s'agit alors de sociétés de gestion de portefeuille :
  • le CECEI (Comité des établissements de crédit et des entreprises d'investissement) (article L532-1 du code monétaire et financier) lorsqu'ils exercent à titre accessoire, l'activité de gestion pour compte de tiers. Ils doivent, dans ce cas, en plus de leur agrément par le CECEI, faire agréer leur programme d'activité par l'AMF.

Prestataire de Service d'investissemeent

Ce sont les entreprises d'investissement et les établissements de crédit (par exemple les banques) qui fournissent des services d'investissement (par exemple passer un ordre de bourse, souscrire à un fonds, bénéficier d’un conseil financier). Pour l’exercice de chacun de ces services, un agrément doit être requis auprès de l’AMF ou de l’ACPR (autorité de contrôle prudentiel et de résolution) qui surveille la banque, le crédit et l’assurance.

Prime d'émission

Différence entre la valeur nominale d'un titre et son prix d'émission ou son cours de bourse.

Prime de remboursement

Différence entre la valeur nominale et la valeur de remboursement d'une obligation.

Produit dérivé

C'est un instrument financier spéculatif qui s'appuie sur des valeurs mobilières dites sous-jacent. On trouve dans cette catégorie de produits les contrats à terme, options, swaps…

Profit Warning

En français « avertissement sur résultats ». Communications spécifiques des entreprises ayant pour but de prévenir le marché que les résultats seront peut-être différents à ce qui avait été préalablement annoncé.

Prospectus

Un prospectus est un document d'information remis à un investisseur. Il concerne soit une opération initiée par une société cotée (introduction en bourse, augmentation de capital…), soit la commercialisation d'un OPCVM.

  • Le prospectus, document d'information sur une opération d'une société cotée, regroupe l'ensemble des informations relatives à la société (présentation de la société et de ses dirigeants, données sur le capital, sur l'activité de l'entreprise, présentation des comptes sociaux…) et à l'opération (caractéristiques des titres émis, caractéristiques de l'opération…). Ce document est visé par l'AMF.
  • Le prospectus relatif à la commercialisation d'un OPCVM, qui doit être remis préalablement à toute souscription, donne une information précise sur les risques identifiés de l'OPCVM. Il apporte un complément d'information sur les modalités de fonctionnement et les caractéristiques du produit pour les investisseurs. Une lecture attentive du prospectus est très importante, elle vous permettra d'analyser le placement qui vous est proposé. Le prospectus se décompose en trois parties
  • Le prospectus simplifié il donne les renseignements essentiels nécessaires à la décision et met en évidence les risques. Il doit indiquer que les dernières informations périodiques (rapports semestriel et annuels), la note détaillée et le règlement ou les statuts peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande. Il est structuré et rédigé de façon à pouvoir être compris facilement et donne une information transparente et claire permettant de prendre une décision en toute connaissance de cause. L'utilisation de termes techniques est limitée, lorsque leur emploi est nécessaire, ils doivent être expliqués. Le prospectus simplifié comporte une présentation brève, claire, attractive des principales caractéristiques de l'OPCVM, son objectif étant d'encourager et de faciliter sa lecture ;
  • La note détaillée, elle, donne une information détaillée sur les éléments qui sont présentés de façon résumée dans le prospectus simplifié. Elle est obtenue gratuitement sur simple demande. Elle décrit précisément les règles d'investissement et de fonctionnement de l'OPCVM ainsi que les modalités de rémunération de la société de gestion et du dépositaire. Elle présente de façon exhaustive les stratégies d'investissement envisagées, ainsi que les instruments spécifiques utilisés, notamment dans le cas où ces instruments nécessitent un suivi particulier ou présentent des risques ou caractéristiques spécifiques.
  • Le règlement ou les statuts de l'OPCVM.

PSI

Voir à "prestataire de service d'investissement"

Put

En français « option de vente ». Terme utilisé notamment pour des warrants.

Rapport annuel

Le rapport annuel est élaboré par une société pour informer ses actionnaires sur sa situation financière. Ce document obligatoire comporte des informations financières bilan, comptes de résultat, comptes consolidés, comptes sociaux, rapport des commissaires aux comptes. Il doit être mis à la disposition des actionnaires de la société dans les 4 mois qui suivent la clôture de l'exercice et au plus tard 15 jours avant l'assemblée générale des actionnaires.

Rating

Voir "Notation".

Règlement/livraison

Il s'agit du processus par lequel l'échange titres contre paiement s'effectue.

RSE

Responsabilité Sociale d’Entreprise est la déclinaison du Développement Durable à l’échelle des entreprises et fait l’objet d’un rapport spécifique désormais appelé DPEF (Déclaration de Performance Extra-Financière) pour les entreprises au-delà de certains seuils fixés par la loi.  

Scénario 2°C

Scénario compatible avec une limitation de la hausse globale des températures à 2°C au-dessus des niveaux pré-industriels d’ici à 2100. (cf aussi Trajectoire 2°C). Cette notion est directement issue des Accords de Paris de 2015 (COP21).

SCPI (Société civile de placement immobilier)

Société ayant pour objet exclusif l'acquisition et la gestion d'un patrimoine immobilier locatif.

Second marché

Créé en 1983, le Second marché n'existe plus depuis le 21 février 2005. Il avait été conçu pour accueillir les entreprises moyennes selon des normes plus souples que celles du Premier marché (également disparu).

SICAV

OPCVM ayant la personnalité juridique (société) et qui émet des actions (par opposition aux FCP qui n'ont pas la personnalité juridique et émettent des parts). Une SICAV peut être agréée ou allégée. Tout investisseur devient actionnaire et peut s'exprimer au sein des assemblées générales. Une SICAV peut assurer elle-même sa gestion ou bien confier cette fonction à une société de gestion de portefeuille française qui pourra déléguer ensuite la gestion financière ou administrative à une société de gestion spécialisée française ou étrangère dans le cadre d'une délégation de gestion.

SICAVAS

SICAV ayant pour objet la gestion d'un portefeuille de valeurs mobilières émises par l'entreprise à destination de ses salariés.

Société de gestion d'OPCVM (SGO) ou société de gestion collective (SGC)

Société assurant uniquement la gestion d'organismes de placement collectif (SGC - article L532-9 du Code monétaire et financier) tels que les FCP à vocation générale, FCPE, FCIMT et FCPR/FCPI ou les SICAV par délégation. Les deux sigles sont utilisés en tant que termes métiers indifféremment l'un de l'autre.

Sous-jacent

Terme utilisé pour définir l'instrument financier support aux options, contrats à terme, warrants, etc.

Spread

Le spread est égal à l’écart entre le taux de rendement d’une obligation et celui d’un emprunt « sans risque » de même durée. Il représente le supplément de rémunération (la "prime de risque") que l’émetteur doit offrir à l’investisseur pour rémunérer le risque qu’il prend en investissant dans son titre. Plus l’investissement est risqué, plus la prime de risque offerte doit être élevée.

SRD (service à règlement différé)

Moyennant des frais supplémentaires, ce service permet d'acheter ou de vendre des actions « à crédit ». Ainsi, l'investisseur ne règle son achat et n'est livré des actions achetées qu'en fin de mois. S'il passe un ordre de vente avec le SRD, l'investisseur ne livre les titres et n'est payé que le dernier jour de bourse du mois. Sont éligibles au SRD, les valeurs disposant d'une capitalisation boursière minimum d'1 milliard d'euros et pour lesquelles le volume moyen des échanges quotidiens est supérieur à 1 million d'euros. Ce service ne concerne donc en général que des valeurs des Premier, Second et Nouveau marchés.

Stock option

Les stocks options sont des options sur des titres émis par des sociétés à destination de leurs personnels. Des options d'achat d'actions d'une société à un prix fixé et à une échéance donnée sont proposées à un salarié. A la l'échéance de l'option, si l'action de la société est à la hausse, le salarié peut exercer ses options et acheter les actions à un coût avantageux.

Swap

En français échange. Cela consiste en un échange de flux financiers (taux d'intérêt, dettes, devises…) à une échéance fixée à l'avance.

TCFD

La Task Force on Climate-related Financial Disclosures est un groupe de travail mis en place par le Conseil de stabilité financière du G20 (FSB) fin 2015. Le rapport final de la TCFD a été publié fin juin 2017. Ce rapport constitue un guide pratique pour rendre publiques des informations liées à la prise en compte du climat, à destination des entreprises cotées. Les conclusions de ce rapport font références et ont été reprises dans de multiples travaux, notamment dans le Plan d’action sur la finance durable de la Commission Européenne.

Titre au porteur

Un titre au porteur appartient à celui qui le possède. Le nom du porteur n'est connu que des intermédiaires financiers en charge de la gestion des titres. C'est le contraire d'un titre au nominatif.

Titre financier

Sont considérés comme des titres financiers les titres de capital tels que les actions, les titres de créance (par exemple, les obligations) et les parts de placement collectif.

Titre nominatif

Contrairement au titre au porteur, le nom du porteur du titre est enregistré dans les registres de la société émettrice.

Trackers

(ou ETF pour Exchange Traded Funds) En français fonds indiciels cotés. Ce sont des fonds communs constitués de valeurs composant un indice (CAC40, SBF120…). Ils donnent lieu au versement d'un dividende calculé sur la base de celui des valeurs qui composent l'indice.

Trading / négociation

Le trading qualifie des opérations d’achats et de ventes sur différents types d’actifs (actions, matières premières, devises…) pour de ayant pour finalité la réalisation d’un profit. Le trading s’effectue généralement par un trader qui achète et vend des produits financiers à partir de la salle des marchés d’une institution financière.

Trajectoires 2°C

Le chiffre de 2°C correspond à l’objectif de limitation du réchauffement climatique contenu dans les Accords de Paris de 2015. (cf aussi Scénario 2°C).

La représentation graphique de la trajectoire « carbone » des portefeuilles de Covéa Finance permet d’apprécier, de façon plus dynamique, le positionnement de ces derniers par rapport à une courbe théorique de référence.

Cette dernière correspond à l’évolution dans le temps de l’intensité carbone d’un portefeuille théorique dont la composition sectorielle serait identique à celle du portefeuille Covéa Finance (au 29/12/2017), et dont les émetteurs respecteraient les allocations carbone sectorielles alignées avec les attentes scientifiques actuelles pour maîtriser la hausse des températures planétaires à 2°C horizon 2100.

La courbe correspondant au portefeuille de Covéa Finance est produite à partir de la composition du portefeuille au 29/12/2017. L’intensité carbone du portefeuille est rétropolée jusqu’en 2010, puis extrapolée à horizon 2030 en fonction de la performance historique des émetteurs du portefeuille, mais également lorsqu’ils sont publiés : en fonction de leurs engagements.

Il est à noter que depuis la publication du rapport très médiatisé du GIEC fin 2018, la cible est maintenant plutôt 1.5°C que 2°C.

Valeur liquidative

La VL est le prix d’une part d’OPC (organisme de placement collectif), c’est-à-dire d’un fonds d’investissement (OPCVM, FCP, Sicav…). Elle reflète la valeur des actifs détenus dans le portefeuille de l’OPC. C’est à partir de cette valeur que l’on détermine le prix de souscription (prix d’achat) et de rachat (prix de vente) d’une part du fonds.

Valeur liquidative actuelle

Lors de la vie d'un OPCVM, il doit être possible d'effectuer des souscriptions et des rachats. Ces derniers se font sur la base de la valeur liquidative. Le prix d'une part (dans le cadre d'un FCP) ou d'une action (dans le cadre d'une SICAV) est appelé valeur liquidative. Cette valeur est obtenue en divisant la valeur globale de l'actif net de l'OPCVM par le nombre de parts ou d'actions. Elle est calculée et publiée à fréquence prédéfinie par le prospectus ou les textes et régulière. Cette périodicité peut être modifiée. Lorsque l'actif du FCP ou de la SICAV dépasse 80 millions d'euros elle devient quotidienne. Exceptionnellement les rachats peuvent être suspendus. Par ailleurs certains OPCVM limitent les souscriptions (loi sécurité financière).

Valeur mobilière

Sont des valeurs mobilières, au sens de l'article L211-2 du code monétaire et financier, les titres émis par des personnes morales, publiques ou privées, transmissibles par inscription en compte ou tradition, qui confèrent des droits identiques par catégories et donnent accès, directement ou indirectement, à une quotité du capital de la personne morale émettrice ou à un droit de créance général sur son patrimoine. Sont également des valeurs mobilières, les parts de fonds communs de placement et de fonds communs de créance.

Valeur nominale (ou le nominal)

Prix d'émission des actions retenu lors de la constitution d'une société.

Value at risk (VAR)

Il s'agit de la mesure de l'engagement d'un actif ou d'un portefeuille donné ; cela correspond au calcul du gain ou de la perte maximale potentielle au cours d'un intervalle temps donné.

Volatilité

C'est l'amplitude de variation d'un titre, d'un fonds, d'un marché ou d'un indice sur une période donnée. Découvrez la définirtion de "Volatité" en vidéo

Warrant

En français bon d'option. Il s'agit d'un instrument spéculatif complexe émis par des établissements de crédit qui permet d'acheter (call warrant) ou de vendre (put warrant) une valeur (action, obligation, indice ) à un prix et à une échéance donnés.